Gynopedia needs your support! Please consider adding content, translating a page, or making a donation today. With your support, we can sustain and expand the website. Gynopedia has no corporate sponsors or advertisers. Your support is crucial and deeply appreciated.

Difference between revisions of "Translations:France/63/fr"

From Gynopedia
Jump to navigation Jump to search
 
Line 1: Line 1:
En France, l'avortement, ou "Interruption volontaire de grossesse (IVG)", est légale jusqu'à la fin de la 12ème semaine de grossesse, soit 14 semaines après le premier jour des dernières règles. Pendant cette période, toutes les raisons sont acceptées, parmi lesquelles sauver la vie de la mère, de préserver la santé physique et la santé mentale, le viol ou l'inceste, le risque de malformation du foetus, raisons économiques et sociales, ou simple demande. Cependant, il faut respecter certains protocoles. Avant une IVG, les patientes peuvent obtenir un soutien psychologique si elles le souhaitent. Si elles sont des mineures non émancipées, elles auront automatiquement accès à un soutien psychologique. Pendant cette consultation, les patientes vont rencontrer une personne qualifiée et formée. Une fois que la consultation est finie, les patientes recevront un certificat qui atteste qu'elles ont bien effectuée cette consultation. Si les mineures souhaitent garder cette consultation confidentielle, et ne veulent pas en informer leurs parents, elles peuvent choisir n'importe quel adulte pour servir de référent.<ref>[https://ivg.gouv.fr/l-ivg-pour-mineures-comment-ca-se-passe.html/ L'IVG pour mineures, comment ça se passe?]</ref>
+
En France, l'avortement, ou "Interruption volontaire de grossesse (IVG)", est légal jusqu'à la fin de la 12ème semaine de grossesse, soit 14 semaines après le premier jour des dernières règles. Pendant cette période, toutes les raisons sont acceptées, parmi lesquelles sauver la vie de la mère, de préserver la santé physique et la santé mentale, le viol ou l'inceste, le risque de malformation du foetus, raisons économiques et sociales, ou simple demande. Cependant, il faut respecter certains protocoles. Avant une IVG, les patientes peuvent obtenir un soutien psychologique si elles le souhaitent. Si elles sont des mineures non émancipées, elles auront automatiquement accès à un soutien psychologique. Pendant cette consultation, les patientes vont rencontrer une personne qualifiée et formée. Une fois que la consultation est finie, les patientes recevront un certificat qui atteste qu'elles ont bien effectuée cette consultation. Si les mineures souhaitent garder cette consultation confidentielle, et ne veulent pas en informer leurs parents, elles peuvent choisir n'importe quel adulte pour servir de référent.<ref>[https://ivg.gouv.fr/l-ivg-pour-mineures-comment-ca-se-passe.html/ L'IVG pour mineures, comment ça se passe?]</ref>

Latest revision as of 14:16, 16 February 2019

Information about message (contribute)
This message has no documentation. If you know where or how this message is used, you can help other translators by adding documentation to this message.
Message definition (France)
In France, abortion, or "“Interruption Volontaire de Grossesse” (IVG), is legal for up to 14 weeks after pregnancy (i.e. week 12 of gestation, week 14 after first day of last menstrual period). During this period, all reasons for an abortion are accepted, including to save the life of the woman, to preserve physical health, to preserve mental health, rape or incest, risk of fetal impairment, economic or social reasons, or available on request. However, there are certain protocols to follow. Before a voluntary abortion, women are advised to seek counseling. If they are non-emancipated minors, they are required to seek counseling. During this consultation, women will meet with a person who "has satisfied qualified training as a marriage counselor or any other qualified person in a facility for information, consultation, or family counseling, a center for planning or family education, a social service, or another approved organization." Once the consultation is complete, women will receive a certificate of counseling. If minors wish to keep this consultation confidential or not share this information with their parents, they may choose any adult to serve as a referral.<ref>[http://worldabortionlaws.com/map/ World Abortion Laws: France]</ref>
TranslationEn France, l'avortement, ou "Interruption volontaire de grossesse (IVG)", est légal jusqu'à la fin de la 12ème semaine de grossesse, soit 14 semaines après le premier jour des dernières règles. Pendant cette période, toutes les raisons sont acceptées, parmi lesquelles sauver la vie de la mère, de préserver la santé physique et la santé mentale, le viol ou l'inceste, le risque de malformation du foetus, raisons économiques et sociales, ou simple demande. Cependant, il faut respecter certains protocoles. Avant une IVG, les patientes peuvent obtenir un soutien psychologique si elles le souhaitent. Si elles sont des mineures non émancipées, elles auront automatiquement accès à un soutien psychologique. Pendant cette consultation, les patientes vont rencontrer une personne qualifiée et formée. Une fois que la consultation est finie, les patientes recevront un certificat qui atteste qu'elles ont bien effectuée cette consultation. Si les mineures souhaitent garder cette consultation confidentielle, et ne veulent pas en informer leurs parents, elles peuvent choisir n'importe quel adulte pour servir de référent.<ref>[https://ivg.gouv.fr/l-ivg-pour-mineures-comment-ca-se-passe.html/ L'IVG pour mineures, comment ça se passe?]</ref>

En France, l'avortement, ou "Interruption volontaire de grossesse (IVG)", est légal jusqu'à la fin de la 12ème semaine de grossesse, soit 14 semaines après le premier jour des dernières règles. Pendant cette période, toutes les raisons sont acceptées, parmi lesquelles sauver la vie de la mère, de préserver la santé physique et la santé mentale, le viol ou l'inceste, le risque de malformation du foetus, raisons économiques et sociales, ou simple demande. Cependant, il faut respecter certains protocoles. Avant une IVG, les patientes peuvent obtenir un soutien psychologique si elles le souhaitent. Si elles sont des mineures non émancipées, elles auront automatiquement accès à un soutien psychologique. Pendant cette consultation, les patientes vont rencontrer une personne qualifiée et formée. Une fois que la consultation est finie, les patientes recevront un certificat qui atteste qu'elles ont bien effectuée cette consultation. Si les mineures souhaitent garder cette consultation confidentielle, et ne veulent pas en informer leurs parents, elles peuvent choisir n'importe quel adulte pour servir de référent.[1]