Gynopedia needs your support! Please consider adding content, translating a page, or making a donation today. With your support, we can sustain and expand the website. Gynopedia has no corporate sponsors or advertisers. Your support is crucial and deeply appreciated.

Buenos Aires

From Gynopedia
Jump to: navigation, search
This page is a translated version of the page Buenos Aires and the translation is 84% complete.

Other languages:
English • ‎français
Buenosaires.jpg

INTRODUCTION

En tant que capitale de l'Argentine, vous trouverez de nombreux services de santé à Buenos Aires. La contraception y est totalement légale, et les pilules contraceptives, les DIU, les injections et les patchs y sont disponibles. Certains gynécologues recoivent les étrangers et sont particulièrement accueillants (voir détails dans la section "Examens Gynécologiques"). Vous pouvez aussi obtenir la contraception d'urgence ("pilule du lendemain") dans les pharmacies, hôpitaux publics ou centres de santé. Vous pouvez acheter des serviettes hygiéniques et des tampons dans les supérettes, et il y a un vendeur connu de coupes menstruelles dans le pays. Il n'y a pas d'accès à la prophylaxie pré-exposition (PrEP) mais vous trouverez de nombreux centres de test de dépistage des IST, et un programme national de vaccination contre le virus du papillome humain (VPH) a été mis en place. Concernant la grossesse, vous trouverez une liste de gynécologues-obstétriciens dans la section "Grossesse". Enfin, l'avortement est généralement illégal et est uniquement autorisé dans certains cas très spécifiques, dont certains sont dans une "zone grise" juridique. C'est pourquoi il existe un trafic important d'avortements clandestins. Certains ont lieu dans des conditions dangereuses, c'est pourquoi la prudence est de mise. L'opinion publique générale concernant l'avortement s'est libéralisée ces dix dernières années, pourtant le pays reste un endroit périlleux pour les femmes ayant une grossesse non désirée.

Contraception[edit]

Note générale: il existe de nombreux moyens de contraception, comme les DIU (dispositifs intra-utérins ou stérilets), les contraceptions orales, les patchs, les injections, les préservatifs, etc. Pour une liste complète, cliquez ici.

Lois et stigmatisation sociale[edit]

En Argentine, la contraception est légale et largement disponible. On estime que 61% des femmes Argentines utilisent un moyen de contraception moderne, et que 40% utilisent la pilule contraceptive.

Que prendre et où?[edit]

Pilule Jasmine achetée en Argentine
Pilule Jasmine achetée en Argentine
  • Pour une liste des options de contraception disponibles en Argentine, cliquez ici.
  • Vous pouvez acheter des préservatifs dans les pharmacies pour 10-30 pesos (pack de 3) ou jusqu'à 67 pesos (pack de 12).
  • Si vous voulez vous procurer des pilules contraceptives ("pastillas anticonceptivas" en espagnol), vous pouvez les trouver en pharmacie sans ordonnance pour environ 30-120 pesos. Farmacity est une chaîne de pharmacie répandue. Les marques que vous pourrez trouver sont Ovrette, Marvelon, Microlut, Microval, Diane-35, Duoluton, Eugynon, Neogynon, Nordiol, Ovral, Microgynon, Microvlar, Nordette, Miranova et autres. Pour savoir quelles pilules sont disponibles en Argentine, consultez ces pages: IPFF Argentina, Alfabeta, Kairos. Veuillez noter que l'Argentine a des lois strictes sur les importations, soyez par conséquent prudentes de ne PAS apporter avec vous des pilules contraceptives non autorisées dans le pays.
  • Si vous êtes intéressée par un anneau contraceptif (comme Nuvaring), vous pouvez le trouver à Farmacity pour 240 pesos.
  • Si vous souhaitez un DIU (stérilet), vous pouvez vous le faire poser à l'hôpital ou un centre de santé. Seuls les DIU non hormonaux (en cuivre) sont disponibles en hôpital public. Ils ont une durée d'efficacité de 10 ans. Si vous souhaitez un DIU hormonal, qui a une durée d'efficacité de 5 ans, vous devrez aller dans un hôpital privé. Le DIU Mirena coûte 1700 pesos environ. Le DIU en cuivre coûte autour de 500-700 pesos.
    • Recommandation: "Dr Claudia Maria Battista est une gynécologue basée à Recoleta (3ème étage, Arenales 1611, 4811 6127) qui peut poser des DIU hormonaux et non-hormonaux, après consultation médicale. La meilleure option pour chaque patiente et le prix du DIU doivent être discutés avec Dr Battista, qui parle anglais."[1]
  • Si vous souhaitez un contraceptif injectable, ("inyección" en espagnol), vous pouvez trouver Cyclofem, Cyclofemina, Dahlia, Depo-Provera, Mesigyna and Perlutal en Argentine. Vous pouvez probablement recevoir les injections gratuitement à l'hôpital public ou dans un centre de santé, comme l'Hospital General de Agudos A. Zubizarreta ou l'Hospital General de Agudos B. Rivadavia. Si vous souhaitez recevoir les injections à Farmacity, cela vous coûtera environ 40 pesos. Attention: Les pharmacies n'ont pas toujours les injections en stock.
  • Si vous souhaitez un implant contraceptif ("implante" ou "anticonceptivo subcutáneo" en espagnol), ils sont disponibles depuis 2012 dans le pays.
  • Si vous souhaitez un patch contraceptif ("parche" en espagnol), vous le trouverez en pharmacie (comme Farmacity). Il n'est pas couvert par le système public de santé, donc il faudra vous attendre à payer environ 150-200 pesos.

Contraceptive Options[edit]

  • You can buy condoms ("preservativos" in Spanish) at pharmacies and supermarkets for $10-30 ARS, but generally around 15 ARS, for a three-pack, or up to $67 ARS for a 12-pack.
  • If you would like to get birth control pills ("pastillas anticonceptivas" in Spanish), they can be purchased in pharmacies without a prescription for about 3$0-120 ARS. Farmacity is a popular pharmacy chain. Some brands you can expect to see are Ovrette, Marvelon, Microlut, Microval, Diane-35, Duoluton, Eugynon, Neogynon, Nordiol, Ovral, Microgynon, Microvlar, Nordette, Miranova and others. To see which pills are available in Argentina, check out IPFF Argentina, Alfabeta, Kairos. Please note that Argentina has strict importation laws, so be careful to NOT bring in any birth control pills that aren't permitted in Argentina.
  • If you're interested in the contraceptive ring (like Nuvaring), you can get it at Farmacity for $240 ARS.
  • If you want an IUD, you can get the IUD insertion at a hospital or health center. While you can get it done at a public hospital, you'll find that only non-hormonal IUDs are available. They last for 10 years. If you want the hormonal IUDs, which last for 5 years, you'll need to go to a private hospital. For Mirena, it's about $1700 ARS. The copper IUD (not industria argentina) costs around $500-700 ARS.
  • If you want a contraceptive control shot/injectable ("inyección" in Spanish), it can be purchased at public and private health care facilities. If you have a prescription, you can also get it directly from the pharmacy.[2] You may be able to find brands like Cyclofem, Cyclofemina, Dahlia, Depo-Provera, Mesigyna and Perlutal in Argentina. You can probably get the injections for free at public hospitals and health centers, like Hospital General de Agudos A. Zubizarreta or Hospital General de Agudos B. Rivadavia. If you would like to get it at Farmacity, you can get it for around $30 ARS or 40 ARS. Since some pharmacies in Buenos Aires don't carry the shot, you should confirm a stable place to get an injection before you commit to shots.
  • If you want the contraceptive implant ("implante" or "anticonceptivo subcutáneo" in Spanish), this has been available in Argentina since 2012. However, they are not commonly used, so you may need to go to a specialized provider to obtain the insertion procedure.
  • If you're interested in the contraceptive patch ("parche" in Spanish), you can get it a pharmacies, like Farmacity. It's not covered by the public health system, so expect to pay around $150-$200. In 2016, Farmacity quoted the price as $168 ARS.[3]

Additional Information[edit]

Coûts[edit]

Due to government subsidies, birth control pills should be free in Argentina for Argentine nationals.[4] [5] If you're a foreigner, we're not sure what costs you will need to pay at pharmacies (if you do know, please update this page with the info).

Contraception d'urgence (pilule du lendemain)[edit]

Notes importantes: La contraception d'urgence peut prévenir une grossesse jusqu'à 3 jours (72h) et parfois 5 jours (120h) après un rapport non protégé. Prenez le contraceptif d'urgence le plus tôt possible après le rapport non protégé. Si vous n'avez pas accès à la contraception d'urgence, les contraceptifs oraux peuvent être utilisés en remplacement, mais souvenez-vous de ce qui suit: 1- Seulement quelques contraceptifs peuvent être utilisés comme contraceptifs d'urgence, 2- Des contraceptifs différents nécessitent des dosages et des horaires différents pour pouvoir fonctionner en tant que contraceptifs d'urgence, 3- Vous devez uniquement utiliser les 21 premières pilules dans les packs de 28 pilules, 4- Ces contraceptifs seront probablement moins efficaces qu'une véritable contraception d'urgence. Pour des informations générales sur la contraception d'urgence, cliquez ici et ici. Les stérilets en cuivre peuvent aussi prévenir une grossesse jusqu'à 5 jours après un rapport non protégé.

Lois et stigmatisation sociale[edit]

La contraception d'urgence est légale et on peut se la procurer sans ordonnance.

Que prendre et où?[edit]

A Buenos Aires, vous pouvez vous procurer une contraception d'urgence (aussi connue sous le nom de "pilule du lendemain"). En espagnol, cela s'appelle "anticoncepción hormonal de emergencia." Vous pouvez la trouver dans les hôpitaux publics ou centres de santé gratuitement (24h/24) après une consultation médicale. Vous pouvez aussi les acheter en pharmacie comme Farmacity (beaucoup sont ouvertes 24h/24). Il n'y a pas de restriction d'âge.

  • Certaines des marques de contraceptifs d'urgence que vous pourrez trouver en pharmacie sont Max Unidosis, Postinor 1 et Segurite UD (prendre 1 pilule dans les 120 heures après le rapport non protégé). Vous pourrez aussi trouver Norgestrel-Max, Ovulol et Postinor-2 (prendre 2 pilules dans les 120 heures après le rapport non protégé).[6]
  • Si vous ne pouvez vous procurer de contraception d'urgence, vous pouvez utiliser des contraceptifs oraux (pilules contraceptives habituelles) en tant que contraception d'urgence. Pour les pilules progestatives, vous pouvez utiliser Ovrette (prendre 40 pilules dans les 120 heures suivant le rapport non protégé). Pour les pilules combinées, souvenez-vous que, dans les packs pour 28 jours, vous ne pouvez utiliser que les 21 premières pilules. Vous pouvez utiliser Duoluton, Eugynon, Neogynon, Nordiol ou Ovral (prendre 2 pilules dans les 120 heures suivant le rapport non protégé et 2 pilules 12 heures après), Microgynon, Microvlar ou Nordette (prendre 4 pilules dans les 120 heures suivant le rapport non protégé et 4 pilules 12 heures après), ou Miranova (prendre 5 pilules dans les 120 heures suivant le rapport non protégé et 5 pilules 12 heures après).[7]

Coûts[edit]

Infections et maladies sexuellement transmissibles (IST/MST)[edit]

Tout le monde peut être touché par des IST. Il est possible d'être infecté sans avoir de symptômes, c'est pourquoi il est important de vous faire dépister si vous avez eu des rapports non protégés.

Pour plus d'information sur où et comment se faire dépister des IST, du VIH, et sur les relations sexuelles sans danger, voir How To Stay STI and Baby-Free in Buenos Aires (The Bubble) - [1]

Le taux de personnes contaminées par le VIH est en hausse en Argentine. Même si certains groupes sont plus atteints que d'autres (hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes, travailleurs.euses du sexe et usagers de drogues par voie intraveineuse), tout le monde peut être contaminé, il est donc vital de faire un test de dépistage si vous avez des rapports non protégés.

Notes importantes - Renseignez-vous sur les traitements PrEP et PPE: Si vous pensez avoir été récemment exposé(e) au VIH (dans les 72h), demandez un traitement pour la PPE (prophylaxie post-exposition). C'est un traitement d'un mois qui sert à prévenir d'une infection au VIH après exposition au risque, et il est peut-être disponible dans la ville où vous vous trouvez. Prenez le traitement aussi tôt que possible. Pour plus d'informations, cliquez ici. Si vous risquez une exposition au VIH, demandez un traitement PrEP (prophylaxie pré-exposition). C'est une pilule à prendre quotidiennement qui peut prévenir d'une infection au VIH avant l'exposition au risque. Pour plus d'informations, cliquez ici.

Lois et stigmatisation sociale[edit]

Vous pouvez entrer dans le pays si vous êtes séropositif. Il n'y a pas de restriction de voyage pour les personnes touchées par des IST. Cependant, selon la National AIDS Law No 23.798, on demande à tous les immigrants de faire un dépistage du VIH.[8]

The Argentine government has taken some steps to address the increasing HIV/AIDS rate. The national AIDS response receives 98% of its funding from domestic funds, and the mayor of Buenos Aires pledged to Fast-Track the AIDS response in Buenos Aires in 2015.[9]

Que prendre et où?[edit]

Où faire un test de dépistage?[edit]

Vous pouvez vous faire dépister dans les hôpitaux publics de Buenos Aires. L'attente sera plus longue mais les coûts seront très faibles, voire gratuits. Pour la liste complète, cliquez ici. Voici aussi une liste d'hôpitaux publics connus:

  • Hospital Ramos Mejía: Adresse: Gral. Urquiza 609, C1221ADC Buenos Aires, Argentine, Tél: +54 11 4931-1884
  • Hospital Argerich: Adresse: Av. Almte Brown 202, Cdad. Autónoma de Buenos Aires, Argentine
  • Hospital Fernández: Adresse: Cerviño 3356, C1425AGP CABA, Argentine. Tél: +54 11 4808-2600.
  • Hospital Vélez Sarsfield: Adresse: Pedro Calderón de la Barca 1550, C1407KQF CABA, Argentine. Tél: +54 11 4639-8700.

Si vous souhaitez vous faire dépister en établissement privé, les coûts seront plus élevés. Mais l'attente sera moins longue et les équipements seront en général meilleurs:

  • Hospital Aleman: Ouvert 24 heures. Les tests coûtaient environ 130 pesos en 2011. Adresse: Av Pueyrredón 1640, C1118AAT CABA, Argentine, Tél: +54 11 4827-7000.
  • Swiss Medical: Il y a des établissements dans toute la ville, donc allez voir sur leur site internet.
  • Clinica La Sagrada Familia: Petite clinique. Etablit des bilans de santé pour environ 120 pesos. Adresse: José Hernández 1642, Ciudad de Buenos Aires, Argentine - Tél: (5411) 6343-7800
  • Ceusa Leah: Adresse: Pueyrredón 768 1º Piso CP 1032 - Capital Federal Tél / Fax: 4961-8348 / 4962-3505 email: info@ceusa-laeh.com.ar
  • Nexo Asociación Civil: Réalise des tests VIH rapides. Adresse: Avda. Callao 339 6 A y B, Ciudad de Buenos Aires, Argentine -0800 345 6396, info@nexo.org, du lundi au vendredi, 15:30-21:00
  • Hospital Fernandez: Adresse: Cerviño 3356, C1425AGP CABA, Argentine, Tél: +54 11 4808-2600.
  • Hospital Británico de Buenos Aires: Adresse: Perdriel 74, C1280AEB Buenos Aires, Argentine. Tél: +54 11 4309-6400

Soutien[edit]

  • Fundación Huesped: Se concentre sur les droits sexuels et reproductifs et l'aide aux personnes séropositives. Intervient depuis 1989.
  • Fundación para Estudio e Investigación de la Mujer: Se concentre sur l'aide aux femmes, et sur des programmes de soins de santé; organise des conférences.
  • FUNDAMIND: Propose de l'aide à l'emploi, de l'éducation, etc. Aide les enfants séropositifs.
  • ONUSIDA: "Le but d'ONUSIDA est de guider et d'inspirer le monde en arrivant à zéro: zéros nouvelles infections du sida, zéros discriminations et zéro décès dûs au sida". Alberto Stella, directeur d'ONUSIDA Argentine, Tél: + 54 11 4328 4365. Fax: + 54 11 4328 2253, Email: STELLAA@UNAIDS.ORG.

Coûts[edit]

Médicaments et vaccins[edit]

Lois et stigmatisation sociale[edit]

Que prendre et où?[edit]

  • Si vous avez une mycose vaginale ("infección por levaduras" en espagnol), vous pouvez demander à la pharmacie du Flucozanole, qui est un médicament antifongique. La pharmacie pourra vous le procurer, ou alors un médicament similaire.
  • Si vous avez une infection urinaire ("Infecciones de las vías urinarias" en espagnol), vous pouvez contacter un docteur/pharmacien pour qu'il vous explique la marche à suivre.
  • Un programme national de vaccination contre le papillomavirus a lieu depuis 2011. L'âge cible pour la vaccination est 11 ans, et il était estimé que 50% de la population cible était vaccinée en 2013.[10]
  • Il n'y a actuellement aucun programme officiel de PrEP (prophylaxie pré-exposition) dans le pays.

Coûts[edit]

Menstruations[edit]

Note : en plus des serviettes et tampons hygiéniques, vous pouvez aussi utiliser une coupe menstruelle ou des sous-vêtements menstruels pendant vos règles. Pour en savoir plus sur la coupe menstruelle, cliquez ici. Pour en savoir plus sur les sous-vêtements menstruels, cliquez ici.

Lois et stigmatisation sociale[edit]

Que prendre et où?[edit]

A Buenos Aires, vous trouverez des serviettes hygiéniques, tampons et protège-slips. Les serviettes sont les plus faciles à trouver au supermarché, en pharmacie ou au petit magasin du coin. Pour les tampons, vous trouverez habituellement des marques de tampons sans applicateurs, comme OB. Si vous souhaitez une coupe menstruelle, vous pouvez acheter une Mooncup à COPA ECOLÓGICA (Tomás Le Bretón 4933 Villa Urquiza Buenos Aires, Capital Federal 1431 Argentina (011) - 11564171648). Pour les marques DivaCup, LadyCup ou Lunette, vous ne le trouverez pas en magasin, vous devrez donc les acheter en ligne.

Coûts[edit]

Examens gynécologiques[edit]

Lois et stigmatisation sociale[edit]

Que prendre et où?[edit]

  • Dr. Liliana Rossi: "I can't recommend her highly enough!" " She explains everything, listens, asks questions... just perfect. Her praxis rooms are friendly, warm and clean." This ob/gyn has been recommended; supposed to be a good listener and speaks English. Pap for $40 without insurance (in 2010). Address: Rosario 188 1° "B", Capital Federal, Argentina. Phone: 4901-2475
  • Dra. Battista, Claudia María: Address: "She was lovely." Speaks Spanish and maybe English too. Av. Santa Fe 1675 2° "A", Recoleta, 815-4802 y 15-4448-4733, Email: claudiabattista@fibertel.com.ar.
  • Dra. Adriana Vilariño: She speaks Spanish and English, and she's been recommended. Address: Av. Santa Fe 3069 2° "B" - Recoleta. Phone: 4822-8484, 4822-2424, 4826-7090.
  • Clinica de la Mujer / Dra Bernardino: "Young, smart, speaks English. Clean office." Address: Av. Libertador 16.606 / San Isidro, Tel: 4742-0205 / 4743-7855
  • 8197 - Dra. Campos, Liliana Beatriz: "Liliane is excellent and was a consumate professional in the birth of our son here 2 years ago. " Marcelo T. de Alvear 2345 4° "B", Recoleta, 4826-0209 y 4823-9058
  • Dra. Graciela Gerardi: Scalabrini Ortiz 2356 3 floor A. Tel. 4831 9842 and cel: 155 695 9269
  • CERIM: bilateral mammogram - 400 pesos, vaginal sonogram - 150 pesos, breast sonogram 170 pesos, bone density 100 per area. Address: Azcuenaga 970. Tel 4965 2500

Coûts[edit]

Grossesse[edit]

Lois et stigmatisation sociale[edit]

Que prendre et où?[edit]

  • Dr. Federico del Giudice - gynécologue-obstétricien - Grupo Medico Lomas de San Isidro (dans la banlieue nord de Buenos Aires): "Je n'ai jamais rencontré un gynéco aussi attentionné et je le recommande vivement si vous voulez avoir un enfant. Il m'a été recommandé par une autre expatriée et je lui en suis très reconnaissante".[11]
  • Dr. Armando Cardahi: "C'est un obstétricien et spécialiste de la fertilité. Il a un cabinet à Pilar et Capital, et travaille avec la Maternité Suizo Argentino. C'est lui qui a réalisé ma césarienne et il est très gentil. Il parle bien anglais et est très compréhensif." Adresse: Vicente Lopez 1857. Tél: 4801-0583[12]

Coûts[edit]

Avortement[edit]

Important : il existe deux principaux types d'avortements (ou IVG, pour interruption volontaire de grossesse), l'IVG médicamenteuse (qui consiste à prendre une pilule provoquant l'avortement) et l'IVG chirurgicale (réalisée dans un établissement de santé). Pour plus de renseignements sur l'avortement, cliquez ici.

Lois et stigmatisation sociale[edit]

"NOTE: Allez sur la page Argentina pour une enquête complète sur la stigmatisation de l'avortement et les lois en Argentine"

The penalty for an illegal abortion is up to four years in prison for the person who performed the abortion. However, in order to penalize the physician, the police must actually find a person performing an illegal abortion. This makes the prosecution rather difficult. There are reports of police wire-tapping the phones of at least one abortion clinic in order to prosecute the physicians.[13]

For many years, Argentine abortion laws only permitted abortion in cases when the woman's life was endangered. In March 2012, the provisions were expanded after a landmark case, in which the Supreme Court allowed a 15-year old who was raped by stepfather to obtain an abortion. As a result, the Supreme Court ruled that abortion in cases of rape should not be criminalized, and they ruled that a sworn affidavit confirming the rape would be enough to allow the abortion.[14] There has not been a formal discussion of revision of abortion laws in Argentine political life. However, it appears that public opinion is gradually changing. In 2003, a poll found that 30% of Argentines thought abortion should be permitted "regardless of situation," 47% thought it should be permitted "under certain circumstances" and 23% thought that abortion should never be permitted. Later, in September 2011, the same poll showed that 45% of Argentines thought abortion should be permitted for any reason.[15]

In August 2018, the Argentine Senate narrowly rejected a bill that would have legalized abortion.[16]

It is estimated that half a million abortions happen in Argentina each year, which would be 40% of all pregnancies.[17] Unfortunately, many of these clandestine abortions are performed in unsafe conditions or by unqualified personnel. The number one cause for maternal mortality rates in Argentina is unsafe abortions, which is estimated to be about to 31% of maternal deaths.

As stated in a 2005 Human Rights Watch Report on abortion in Argentina, "The criminalization of abortion leads women to take desperate measures, such as attempting to abort with knitting needles, rubber tubes, parsley sprigs, or the use of abortive medicines without adequate medical assistance. It also enables clandestine abortion 'clinics' to operate with little regard for women’s health and lives. When women hemorrhaging or suffering from life-threatening infections or injuries caused by botched abortions show up at public hospitals, health care personnel sometimes scorn them and deny them treatment. Doctors performing post-abortion curettage—the highly painful scraping of a woman’s uterus with a sharp instrument—sometimes do so without anesthesia. Women who fear criminal proceedings are discouraged from seeking necessary post-abortion care, often to the serious detriment of their health. Some women who have had abortions are sentenced to prison, in a further assault on their human rights."[18]

There have been reported difficulties for women seeking abortions, due to the fears expressed by physicians. As reported in Argentina Independent, "For poor women, public hospitals are often the only available option. Yet frequently, fear of legal repercussions, or a personal moral stance, leads health professionals in public hospitals to demand judicial authorisation before agreeing to terminate the pregnancy, despite the fact that it is not required by law. For their part, some judges likewise refuse to authorise the practice, arguing that they only have a role once the abortion has already been performed."[19]

Que prendre et où?[edit]

  • Vous pouvez éventuellement vous procurer la "pilule abortive" via Women on Waves: https://www.womenonwaves.org/
  • En Argentine, il existe une hotline pour les femmes qui veulent avorter: Tél: (011) 156 664 7070
  • Il existe une assistance téléphonique pour la santé sexuelle qui vous permettra d'avoir des informations: Tél: 0800-222-3444 (numéro gratuit).

Coûts[edit]

On a rapporté que des avortements relativement "sûrs" ont été effectués pour environ 1500 pesos en 2007, et, bien que les prix aient sûrement augmenté depuis 2007, il est difficile de confirmer les prix actuels.[20] Toutefois, certains dispensateurs de services d'avortement peuvent apparemment faire payer entre 20 000 et 40 000 pesos en 2015.

Mobilisation et soutien[edit]

Lois et stigmatisation sociale[edit]

Que prendre et où?[edit]

  • Police & general emergencies (dial *31416 from a mobile phone): Call 101 and 911
  • Ambulance and Medical Emergencies: Call 107
  • Tourist Police: Call 0800-999-5000 / 0800-999-2838.
  • City Government Services: Call 147 (Mon-Fri 7.30am-8.30pm; Sat, Sun & public holidays 08.30am-2.30pm)
  • If you are a victim of domestic violence or gender-based violence, there are shelters that may be able to house you or help you. For a complete list, please refer to the Domestic Violence Guide from the Ministry of Justice and Human Rights.

Coûts[edit]

Liste de ressources supplémentaires[edit]

  • Asociacion Civil La Casa Del Encuentro: association axée sur les réseaux sociaux de femmes. Fait du lobbying pour l'adoption de pratiques combattant toute forme de violence, d'abus et de discriminations envers les femmes et les enfants. Adresse: 1204 De, Rivadavia 3917, Buenos Aires, Argentina, Tél: +54 11 4982-2550

Références[edit]

  1. The Bubble’s Guide to Not Getting Pregnant in Buenos Aires
  2. How To Avoid Pregnancy Scares In Buenos Aires
  3. How To Avoid Pregnancy Scares In Buenos Aires
  4. All Of The Countries Where Birth Control Is Free
  5. Here's a map of the countries where the pill is fully subsidized (it includes Iran)
  6. Princeton EC Website
  7. Princeton EC Website
  8. ARGENTINA - REGULATIONS ON ENTRY, STAY AND RESIDENCE FOR PLHIV
  9. Mayors of Santiago and Buenos Aires pledge to accelerate the AIDS response in their cities
  10. Argentina: Human Papillomavirus and Related Cancers, Fact Sheet 2016
  11. Gynocologist OB in Buenos Aires
  12. Female Gynecologist
  13. Argentina’s Doctors Perform Half a Million Illegal Abortions a Year, But Legalization Still Seems Unlikely
  14. Rape victims struggle to get legal abortions in Argentina
  15. Abortion in Argentina
  16. Argentina’s Senate Narrowly Rejects Legalizing Abortion
  17. Argentina’s Doctors Perform Half a Million Illegal Abortions a Year, But Legalization Still Seems Unlikely
  18. Obstacles to the Right to Decide in Matters Concerning Abortion
  19. Abortion in Argentina: Unsafe and Unattainable
  20. Abortion in Argentina: Fact and Fantasy