Gynopedia needs your support! Please consider adding content, translating a page, or making a donation today. With your support, we can sustain and expand the website. Gynopedia has no corporate sponsors or advertisers. Your support is crucial and deeply appreciated.

Séoul

From Gynopedia
Jump to: navigation, search
This page is a translated version of the page Seoul and the translation is 100% complete.

Other languages:
English • ‎français
Seoul-410269 960 720.jpg

INTRODUCTION

En tant que plus grande ville de la Corée du Sud, Séoul possède des services médicaux fantastiques et variés. Les contraceptifs peuvent être achetés en pharmacie sans ordonnance, mais vous aurez besoin d'une ordonnance pour la contraception d'urgence. Bien que beaucoup d'établissements proposent des tests de dépistage des IST/MST, il est important d'être prudente et de choisir des centres où les tests sont anonymes. Si vous êtes étrangère et que vous êtes testée positive pour le VIH/SIDA ou la syphilis, vous serez probablement expulsée du pays. Bien que l'avortement soit illégal, des femmes ont rapporté avoir pu obtenir des avortements secrètement. Si vous êtes enceinte et avez les moyens de voyager, il est conseillé d'avorter autre part, comme en Chine continentale, Hong Kong ou au Japon.

Pour les femmes cherchant de l'aide ou un refuge, il y a beaucoup d'endroits qui vous accueilleront à Séoul (voir en-dessous pour plus de détails). De plus, avec sa grande communauté d'expatriés, Séoul et la Corée du Sud en général ont beaucoup de ressources disponibles pour les anglophones et étrangers.

Contraception

Note : il existe de nombreux moyens de contraception, comme les DIU (dispositifs intra-utérins ou stérilets), les contraceptions orales, les patchs, les injections, les préservatifs, etc. Pour une liste complète, cliquez ici.

Lois et stigmatisation sociale

La contraception est légale en Corée du Sud, et on peut se la procurer sans prescription.[1] Vous pouvez acheter un bon nombre de marques de contraceptifs, telles que Mercilon, sans prescriptions dans des pharmacies (si vous demandez au pharmacien). Cependant, certaines marques de contraceptifs nécessitent une ordonnance. Par exemple, une femme routarde a expliqué que des pharmaciens lui ont dit qu'elle avait besoin d'une ordonnance pour la pilule Jasmine.

En 2012, le président Pak Geun-Hye et son gouvernement conservateur ont annoncé que l'Agence Coréenne des Produits Alimentaires et Médicamenteux (Korean Food and Drug Administration (KFDA)) envisageait de reclasser les pilules contraceptives, ce qui les rendrait disponibles uniquement sur ordonnance. Cela a causé une indignation de la population et de grandes discussions en ligne sur le sujet. Trois mois plus tard, la proposition était abandonnée. Il a été décidé de suspendre le reclassement pendant trois ans -- et, jusqu'à ce jour, la suspension est toujours en cours. Comme rapporté dans Korea Bang, "A part l'argument du "choix de la femme à décider", une des raisons pour lesquelles les femmes coréennes s'inquiètent de la question est peut-être culturel: les femmes célibataires coréennes vont rarement chez le gynécologue. Même si très malades, elles seraient réticentes à aller dans une clinique gynécologique, craignant les regards désapprobateurs. Sans parler de la pression sociale sur les femmes coréennes qui les incite à rester sexuellement naïves."[2]

Selon un rapport de l'ONU de 2015, 78,7% des femmes sud-coréennes (qui étaient mariées/en union et en âge de procréer) utilisaient une forme de contraception. Les méthodes les plus utilisées étaient les préservatifs (23,9%), la stérilisation masculine (16,5%), les DIU (12,6%), l'abstinence périodique (ou méthode Ogino) (9,7%), et la stérilisation féminine (5,8%).[3] Dans le même temps, l'utilisation des pilules contraceptives était très faible, avec des estimations variant entre 2%[4] et 2,8%.[5] De plus, beaucoup d'hommes et de femmes ont dû se faire opérer dans le cadre des programmes de stérilisation forcée des années 1970 et 1980.[6]

Que prendre et où?

  • Pour une liste complète des options de contraception en Corée du Sud, cliquez ici.
  • En coréen, pilule contraceptive se dit 피임약 (prononcé "pi-im- yak"), et peuvent être achetées en pharmacie. La marque la plus répandue est Mercilon (머시론), produite par Merck (une compagnie pharmaceutique américaine). Cependant, vous trouverez beaucoup d'autres marques, telles qu'Alesse, Diane-35, Meliane, Minivlar, Minulet, Myvlar, Sexcon, Triquilar, Jasmine (Yasmin) et Yaz.[7] Vous trouverez aussi 에이리스, qui est une option faiblement dosée en hormones, et qui coûte environ 10.000 won pour un pack de 21 pilules. Une autre marque possible est 멜리안정 (me-li-an-jung), mais des utilisatrices ont rapporté une baisse de libido suite à son utilisation. Vous trouverez aussi 센스리베.
  • Vous pouvez acheter des préservatifs dans les commerces de proximité, pharmacies, Olive Young, Watson's, et parfois dans les distributeurs automatiques du métro.
  • Vous pouvez apparemment vous procurer le Nuvaring en Corée du Sud, mais non n'avons pas plus d'informations sur le sujet (si quelqu'un peut nous en dire plus?)
  • Si vous souhaitez le patch contraceptif, Evra (produit par Janssen-Cilag) devrait être disponible en Corée du Sud.[8]
  • Si vous souhaitez l'implant contraceptif, Implanon (produit par Merck) devrait être disponible en Corée du Sud.[9]
  • Pour les DIU en Corée du Sud, une intervenante sur Reddit écrit: "Les DIU sont super, mais le consensus là-bas, contrairement aux Etats-Unis, est qu'ils sont mauvais pour les femmes célibataires, vous aurez donc peut-être des difficultés à trouver un docteur qui considèrerait la question. Ici, un gynécologue a tenté fortement de me convaincre de faire retirer le mien." Help! Buying Birth Control in South Korea...</ref>


Voici un tableau utile transmis par une utilisatrice de Gynopédia (vous y trouverez des détails sur les pilules contraceptives disponibles):

Nom du produit

Composition

Posologie

Comment acheter?

Oestrogène

Progestérone

2ème génération

미니보라

(Minivlar)

쎄스콘

(Sexcon)

Ethinyl estradiol 0.03mg

Lévonorgestrel 0.15mg

Prenez un comprimé hormonal quotidiennement pendant 21 jours consécutifs. Puis, arrêtez pendant 7 jours consécutifs. Les saignements de retrait apparaissent généralement sous 2 ou 3 jours suivant l'arrêt de la pilule.

Sans ordonnance

에이리스

(Alesse)

Ethinyl estradiol 0.02mg

Lévonorgestrel 0.1mg

트리퀼라

(Triquilar)

Ethinyl estradiol 0.03/0.04/0.03mg

Lévonorgestrel 0.05/0.075/0.125mg

3ème génération

마이보라

(Myvlar)

미뉴렛

(Minulet)

Ethinyl estradiol 0.03mg

Gestodène 0.075mg

멜리안

(Meliane)

디어미

(Dear Me)

센스리베

(Senslibe)

Ethinyl estradiol 0.02mg

Gestodène 0.075mg

머시론

(Mercilon)

Ethinyl estradiol 0.02mg

Désogestrel 0.15mg

4ème génération

야스민

(Yasmin/Jasmine)

Ethinyl estradiol 0.03mg

Drospirénone 3mg

Uniquement sous ordonnance

야즈

(Yaz)

Ethinyl estradiol 0.02mg

Drospirénone 3mg

Contient 28 comprimés. Vous devez prendre une pilule rose quotidiennement pendant 24 jours consécutifs, puis une pilule blanche quotidiennement du 25ème au 28ème jour.

클래라

(Qlaira)

Estradiol valérate 3/2/1mg

Diénogest 2/3mg

Contient 28 comprimés. Ils doivent être pris dans l'ordre expliqué sur la plaquette, quotidiennement, au même moment de la journée. Un comprimé doit être pris quotidiennement pendant 28 jours consécutifs. Chaque plaquette suivante est à commencer le jour d'après le dernier comprimé de la plaquette précédente.

[10]<br

Cliniques/Pharmacies recommandées:

  • MediFlower Clinic près de 교대 a une très bonne réputation.

Coûts

La pilule contraceptive coûte entre 6.000 et 8.000 won pour un stock d'un mois.

Contraception d'urgence (pilule du lendemain)

Notes importantes: La contraception d'urgence peut prévenir une grossesse jusqu'à 3 jours (72h) et parfois 5 jours (120h) après un rapport non protégé. Prenez le contraceptif d'urgence le plus tôt possible après le rapport non protégé. Si vous n'avez pas accès à la contraception d'urgence, les contraceptifs oraux peuvent être utilisés en remplacement, mais souvenez-vous de ce qui suit: 1- Seulement quelques contraceptifs peuvent être utilisés comme contraceptifs d'urgence, 2- Des contraceptifs différents nécessitent des dosages et des horaires différents pour pouvoir fonctionner en tant que contraceptifs d'urgence, 3- Vous devez uniquement utiliser les 21 premières pilules dans les packs de 28 pilules, 4- Ces contraceptifs seront probablement moins efficaces qu'une véritable contraception d'urgence. Pour des informations générales sur la contraception d'urgence, cliquez ici et ici. Les stérilets en cuivre peuvent aussi prévenir une grossesse jusqu'à 5 jours après un rapport non protégé.

Lois et stigmatisation sociale

La pilule du lendemain (사후 피임약) est uniquement disponible sous ordonnance. Comme l'explique le Consortium International pour la Contraception d'Urgence, "la contraception d'urgence nécessite toujours une ordonnance. Bien que l'Agence Coréenne des Produits Alimentaires et Médicamenteux (Korean Food and Drug Administration (KFDA)) ait décidé de révoquer une initiative antérieure qui aurait approuvé la vente de pilules du lendemain sans ordonnance, à cause d'intenses débats dans la pays parmi plusieurs parties, l'Agence a abandonné l'initiative de reclassification." [11]

Que prendre et où?

Note : La contraception d’urgence efficace le plus longtemps à ce jour est ellaOne. Elle peut être prise jusqu’à 5 jours (120 heures) après le rapport sexuel non protégé. Si ellaOne n’est pas disponible dans votre pays, le stérilet en cuivre peut également être utilisé pour éviter la grossesse, s’il est posé dans les 5 jours qui suivent le rapport non protégé. Si aucune de ces options n’est disponible et que le rapport non protégé remonte à plus de trois jours, vous pouvez tout de même prendre une contraception d’urgence, qui peut être efficace jusqu’à 5 jours. Notez cependant que les CU ne sont pas efficaces à 100 % et qu’elles doivent être prises le plus tôt possible.

Afin d'obtenir une ordonnance pour une contraception d'urgence, vous devrez aller consulter un médecin. Il est recommandé de visiter un dispensaire pour femmes plutôt qu'un hôpital. Il sera très difficile d'obtenir une prescription dans un hôpital chrétien. Lorsque vous cherchez à obtenir une contraception d'urgence, il est habituel que le médecin vous pose des questions sur votre cycle, vos dernières règles, etc. Après que le médecin a rédigé une ordonnance, vous pouvez l'apporter dans une pharmacie ("yak-guk" en coréen).

Si vous cherchez un contraceptif d'urgence antiprogestatif, prenez ellaOne (prendre 1 pilule dans les 120h après le rapport non protégé). Si vous cherchez un contraceptif d'urgence progestatif, prenez After1, Norlevo One ou Postinor 1 (prendre 1 pilule dans les 120h après le rapport non protégé). Vous trouverez aussi Levonia, Levonorin, MS Pill et Sexcon One&One (prendre 2 pilules dans les 120h après le rapport non protégé). Si vous ne pouvez vraiment pas vous procurer une contraception d'urgence, vous pouvez utiliser des contraceptifs oraux en tant que contraception d'urgence. En Corée, vous trouverez Minivlar ou Sexcon (prendre 4 pilules dans les 120h suivant le rapport non protégé, puis 4 pilules 12h après), ou Alesse (prendre 5 pilules dans les 120h après le rapport non protégé, puis 5 pilules 12h après).[12]

Coûts

La pilule du lendemain ne devrait coûter qu'entre 10.000 et 20.000 won. La consultation chez le médecin doit coûter environ 10.000 won.

Infections et maladies sexuellement transmissibles (IST/MST)

Notes importantes - Renseignez-vous sur les traitements PrEP et PPE: Si vous pensez avoir été récemment exposé(e) au VIH (dans les 72h), demandez un traitement pour la PPE (prophylaxie post-exposition). C'est un traitement d'un mois qui sert à prévenir d'une infection au VIH après exposition au risque, et il est peut-être disponible dans la ville où vous vous trouvez. Prenez le traitement aussi tôt que possible. Pour plus d'informations, cliquez ici. Si vous risquez une exposition au VIH, demandez un traitement PrEP (prophylaxie pré-exposition). C'est une pilule à prendre quotidiennement qui peut prévenir d'une infection au VIH avant l'exposition au risque. Pour plus d'informations, cliquez ici.

Lois et stigmatisation sociale

Le gouvernement sud-coréen n'autorise pas les étrangers touchés par le VIH/SIDA ou syphilis à entrer dans le pays. Si vous venez dans le pays en tant que touriste, vous ne devrez pas effectuer de test de dépistage du VIH/SIDA. Mais, si vous êtes un(e) professeur étranger(e), on vous demandera d'effectuer un test de dépistage avant de pouvoir travailler. Si un étranger est testé positif au VIH ou à la syphilis, il sera probablement expulsé. Pour les habitants locaux touchées par le VIH/SIDA, il ne semble pas qu'il y ait des centres de traitement spéciaux en Corée du Sud. Vous ne trouverez pas non plus de distribution ou d'essais pour la PrEP. L'équivalent du mot SIDA en coréen est 에이즈, prononcé "eijeu". Si vous êtes testé positif VIH ou syphilis, et que vous êtes professeur, contactez le Bureau Légal pour les Professeurs Etrangers (Legal Office For Foreign Teachers (LOFT)) afin de connaître les options qui s'offrent à vous.

Dans la société coréenne, les tests IST/MST ne sont pas habituels. Beaucoup de personnes pensent qu'elles ne sont pas touchées, alors qu'elles n'ont jamais été testées. Bien que les taux de MST sont plus bas, surtout pour le VIH/SIDA, que beaucoup d'autres pays, la Corée du Sud n'est certainement pas exempte de IST/MST, et les personnes devraient toujours avoir des pratiques sexuelles sans prendre de risques.

Que prendre et où?

Grands hôpitaux

Note: Ces grands hôpitaux ne pratiquent peut-être pas de tests anonymes, ils peuvent donc transmettre vos résultats aux autorités coréennes.

  • Centre de santé publique Yongsan: tests pour hépatite, MST/IST, sang, et urine. Si vous n'êtes pas couvert par une assurance, Yongsan fournit des chèques gratuits pour les étrangers. Appelez le 02-2199-8161 (Corée uniquement). Il n'est pas rare que le personnel du centre ne parle que coréen. Vous pouvez contacter le 1339 (ligne d'assistance médicale) pour recevoir de l'aide lorsque vous êtes dans le centre. Celui-ci est localisé dans le bâtiment Yongsan District Office. Prenez la sortie 3 de la Noksapyeong Station (Ligne 6, Arrêt 628). Dirigez-vous vers Itaewon, traversez la rue au feu. Juste après avoir traversé, tournez à droite, en vous dirigeant vers le pont de Banpo. Marchez pendant 2-3 minutes - le bâtiment Yongsan District Office est le bâtiment à côté de l'Hôtel Crown.
  • Hôpital Severance - Effectue des tests IST/MST et possède une clinique internationale pour les étrangers. C'est l'un des plus vieux et des plus gros hôpitaux universitaires en Corée du Sud. Adresse: 50-1 Yonsei-ro, Seodaemun-gu, Séoul. Tél: +82 1599-1004.
  • Ansan Hospital: Il est possible que cet hôpital n'effectue que des tests VIH/SIDA. Centre Médical de l'Université de Corée 73, Inchon-ro, Seongbuk-gu, Séoul 02841.

Cliniques spécialisées

Même si vous pouvez recevoir un test IST/MST dans de nombreux hôpitaux, ils ne seront peut-être pas anonymes. Voici une liste d'endroits plus spécialisés(qui seront plus en mesure d'efectuer des tests anonymes):

  • Fédération coréenne pour la prévention du VIH/SIDA(KHAP): propose des tests gratuits et anonymes pour le VIH, syphilis, gonorrhée, urétrite. Les tests VIH sont seulement disponibles pour les étrangers. ("Our Testing both HIV Rapid and STD at any centers is offering basically for foreigners, not Koreans. Koreans are not available."). Une réservation est nécessaire par téléphone ou par internet. Adresse: 30-6. Donam 1-dong Seongbuk-gu. 136-890. Tél.82-2-927-4322, Fax.82-2-927-4017, E-mail:khap@kaids.or.kr.
  • Clinique internationale: propose des tests IST/MST, prétendument anonymes, et vous pouvez payer cash. "La clinique internationale a été fondée en 1987 dans le but de fournir des soins de santé avancés et personnalisés pour les expatriés vivant en Corée et les touristes. La clinique internationale est une clinique moderne à service complet, spécialisée dans les thérapies naturelles sûres et efficaces dans le traitement de nombreuses conditions, y compris des programmes anti-âge." Adresse: 501 Hannam building, 737-37 Hannam-dong, Yongsan-gu, Séoul, Korea 140-212. Tél: 82-2-790-0857. Il existe un site internet où vous pouvez prendre des rendez-vous en ligne, mais il a l'air d'être souvent en maintenance.
  • Ivan Stop HIV/AIDS Project: Tests pour la communauté gay coréenne. Le personnel et les bénévoles sont présents à temps plein. Propose peut-être aussi des tests pour les femmes. Les contacter pour plus de renseignements. Centre de Séoul: Nagwon-dong, Jongno-gu, Séoul, 109-1 et tél: 02-792-0083, fax.02-744-9118.

Rappel: les tests anonymes sont particulièrement importants en Corée du Sud, car les étrangers peuvent être expulsés si leurs résultats sont positifs.

Coûts

Médicaments et vaccins

Lois et stigmatisation sociale

Que prendre et où?

  • En Corée, une ordonnance est nécessaire pour pratiquement tous les médicaments.
  • Pour des médicaments traitant les mycoses, vous pouvez demander "Canesten" à la pharmacie (bien qu'il soit possible que vous ayez besoin d'une ordonnance), qui est similaire à Monistat ou Lotrimin. Les pharmacies devraient avoir les deux versions de Canesten (crème et suppositoires). Le mot "suppositoire" en coréen est "좌약" (prononcé "jwa yak").
  • Pour les infections urinaires, vous devrez aussi voir un médecin pour un traitement. N'oubliez pas de préciser que vous pensez que vous avez une infection urinaire, sinon les médecins pourraient croire que vous avez une IST (à cause de la sensation de brûlure).
  • Pour l'herpès (수포진, ou "supojin" en Coréen), Valtrex n'est pas facilement disponible (en 2012), mais il existe une version générique.
  • Concernant les infections à papillomavirus humain, le gouvernement a approuvé l'utilisation de Gardasil pour les femmes (de 9 à 26 ans) et les hommes (de 9 à 15 ans) en 2007. Depuis 2016, le vaccin fait partie intégrante du Programme National d'Immunisation, et tous les enfants de moins de 12 ans se font vacciner gratuitement.
  • Concernant les médicaments contre le VIH, le gouvernement coréen semble interdire aux étrangers touchés par le VIH/SIDA d'entrer dans le pays. Il demande aussi aux enseignants étrangers d'effectuer un test de dépistage du VIH. Si des étrangers sont testés positifs, ils seront très probablement expulsés. Pour les coréens séropositifs habitant dans le pays, il n'y a pas l'air d'y avoir de centres de traitement spéciaux dans le pays.
  • Il n'existe pas de distributeur ou de tests pour la PrEP (prophylaxie pré-exposition). Le mot SIDA en coréen est 에이즈, prononcé "eijeu."

Coûts

La plupart des médicaments sont moins chers en Corée du Sud que dans les pays occidentaux, même sans la sécurité sociale. Il est important de noter que l'assurance santé sud-coréenne ne couvre pas ce qu'elle considère comme des médicaments "préventifs" ou "non nécessaires", qui ne traitent pas un souci de santé immédiat. Par exemple, si vous êtes testée positive pour une infection urinaire, les antibiotiques sont remboursés. Si vous souhaitez des antibiotiques en prévention d'une infection urinaire qui arriverait lors d'un week-end ou d'un voyage, vous devrez les payer de votre poche. Ces antibiotiques non remboursés coûteront cependant moins que 10,000 won. Les médicaments "non nécessaires" incluent aussi les somnifères et tout ce qui concerne la santé mentale.

Menstruations

Note : en plus des serviettes et tampons hygiéniques, vous pouvez aussi utiliser une coupe menstruelle ou des sous-vêtements menstruels pendant vos règles. Pour en savoir plus sur la coupe menstruelle, cliquez ici. Pour en savoir plus sur les sous-vêtements menstruels, cliquez ici.

Lois et stigmatisation sociale

Bien que les tampons soient disponibles, ils ne sont pas vendus partout, car la plupart des femmes sud-coréennes ne les utilisent que pour aller nager.

En octobre 2017, la Corée du Sud ne permet toujours pas la vente de coupes menstruelles. Bien que le pays produise des coupes menstruelles qui sont vendues dans d'autres pays, le gouvernement n'en autorise pas la vente dans le pays.[13]

Il existe un mouvement de DIY, qui apprend comment fabriquer des produits pour les menstruations, en partie en réaction aux prix élevés de ces produits dans le pays. Pour en savoir plus sur ce mouvement, cliquez ici.

Que prendre et où?

  • Les serviettes hygiéniques sont disponibles dans les magasins de proximité, souvent vendues par gros paquets.
  • Les tampons avec et sans applicateurs sont disponibles mais la sélection des marques est plutôt limitée.
  • Bien que les coupes menstruelles soient difficiles à trouver en Corée du Sud, vous avez néanmoins des options. Il existe des commerçants en ligne qui vendent des coupes menstruelles, tels que GMarket et iHerb, qui vend des DivaCup et peut les expédier en Corée du Sud, selon cet article. Voici également un article contenant des instructions/conseils concernant la commande de produits iHerb en Corée du Sud. Notez bien que les coupes menstruelles sont encore un nouveau concept pour beaucoup de femmes sud-coréennes. Enfin, certaines personnes préfèrent apporter avec elles (pour leur usage personnel) des coupes menstruelles achetées à l'étranger. En Asie du Sud-Est, il existe de nombreux vendeurs de coupes menstruelles dans de nombreux pays tels que le Japon, Hong Kong, la Malaisie et Singapour. Vous pouvez jeter un coup d'oeil à ce plan pour commencer (il n'est pas du tout exhaustif, mais c'est néanmoins une référence utile). Pour plus d'information sur la coupe menstruelle en Corée du Sud, vous pouvez lire ce billet très informatif (de 2010, en anglais), ou celui-ci (de 2010, en coréen), qui est devenu viral.

Coûts

  • Le coût des serviettes hygiéniques (le produit de menstruation le plus répandu en Corée du Sud), est élevé, et les prix continuent d'augmenter. Chez GMarket (le plus grand commerce en ligne du pays), un paquet de 10 serviettes coûte 2,700원, en décembre 2017. C'est plus cher que dans de nombreux autres pays développés. Pendant ce temps, certaines marques de serviettes hygiéniques ont augmenté leurs prix jusqu'à 42% entre 2016 et 2017. Pour en savoir plus sur les inquiétudes concernant les prix, cliquez ici.

Examens gynécologiques

Lois et stigmatisation sociale

Que prendre et où?

  • Hôpital Miz Medi - Recommandé. Situé près de la station de métro Daechi. Le personnel prend souvent en charge d'autres problèmes de santé, par exemple des injections de vitamines, pour des patients présents pour des raison de santé sexuelle. La docteure coréenne Dr Yum, parle parfaitement anglais. Contact: Tél: 02-3467-3796. https://www.mizmedi.com/eng/main/main.asp

Coûts

Dans une clinique pour femmes réputée, ces exemples de services coûtent (sans l'assurance maladie): -Echographie: 60,000 won -Retrait de stérilet: 25,000 won -Consultation: 15,000 won -Injection de vitamine D: 15,000 won

Si vous avez droit à l'assurance maladie dans la semaine de votre service, vous avez 7 jours pour retourner dans les cliniques et vous faire rembourser, car elles peuvent faire payer rétroactivement le régime national d'assurance. Cette information est basée sur la clinique Miz Medi à Daechi, Séoul.

Grossesse

Lois et stigmatisation sociale

Que prendre et où?

A lire absolument: cette liste d' hôpitaux et centres de naissance en Corée, actualisée en 2016, et Soutien Doulas, prénatal, post-partum, et allaitement en Corée, dressée en 2013. Et voici une liste de cliniques et hôpitaux internationaux à Séoul.

Coûts

Avortement

Important : il existe deux principaux types d'avortements (ou IVG, pour interruption volontaire de grossesse), l'IVG médicamenteuse (qui consiste à prendre une pilule provoquant l'avortement) et l'IVG chirurgicale (réalisée dans un établissement de santé). Pour plus de renseignements sur l'avortement, cliquez ici.

Lois et stigmatisation sociale

L'avortement est illégal en Corée du Sud, sauf dans des cas particuliers. Bien que la loi originale de 1953 interdisait tout avortement, elle a été modifiée en 1973 grâce à la loi de Santé Maternelle et Infantile. Avec ces changements, un avortement peut être effectué par un médecin si 1- la femme enceinte ou son époux souffrent d'une maladie mentale ou physique héréditaire spécifiée par le décret présidentiel, 2- la femme enceinte ou son époux souffrent d'une maladie transmissible spécifiée par le décret présidentiel, 3- la grossesse a été causée par un viol ou inceste, 4- la continuation de la grossesse menace la vie de la femme. Dans tous les autres cas, l'avortement est illégal et une femme qui cause elle-même son avortement risque un emprisonnement d'un an, ou une amende. Le personnel médical qui provoque illégalement un avortement risque jusqu'à deux ans de prison.

Cependant, Misoprostol (la pilule abortive) semble être disponible sous le nom de Misel. On ne sait pas si vous devez vous la procurer en ligne ou si vous pouvez la trouver à l'hôpital. Pour l'acheter en ligne, contactez Women on Web pour les instructions. Si vous souhaitez essayer de trouver la pilule abortive ou d'autres services à Séoul, regardez la liste ci-dessous.

Si vous souhaitez obtenir un avortement dans un pays d'Asie de l'Est aux lois plus tolérantes concernant l'avortement, vous pouvez consulter les pages du Japon, de la Chine, de Hong Kong, ou du Vietnam.

Pour lire des témoignages de femmes ayant avorté en Corée du Sud, consultez ces liens:

Que prendre et où?

  • Note: allez visiter ce guide très utile sur comment obtenir un avortement en Corée du Sud, écrit en 2017.
  • Planned Parenthood Federation of Korea (PPFK)- Fédération du Planning Familial de Corée: Youngdeungpo-gu dangsan-dong, 6ga 121-146 Seoul 150-808. Tél: +82(2) 467 8201, (2)2634 8211 . Fax: +82(2) 467 1394
  • Hôpital Hosan: Pour lire le témoignage, lire ce blog (en anglais), qui détaille l'expérience de l'hôpital dans deux billets. Tél.: 546-3674, Adresse: 617-5 Shinsa-dong, Gangnam-gu, Séoul.
  • Clinique Mirae Wha Heenang (Futur et Espoir). Tel.: 3446-0011. 532-7 Shinsa-dong, Gangnam-gu, Séoul.
  • Voici une liste de pays de la région autorisant l'avortement sur demande: Chine, Vietnam, Cambodge.

Coûts

Information et assistance

Lois et stigmatisation sociale

Que prendre et où?

  • Centres d'aide d'urgence aux femmes migrantes ((이주여성긴급지원센터)): assure des services de soutien et d'hébergement d'urgence 24h sur 24 et 7 jours sur 7 pour toutes les femmes étrangères, quelle que soit leur nationalité, qui ont été victimes de violence familiale, d'agression sexuelle ou de prostitution. Les services d'aide psychologique existent en 11 langues (coréen, vietnamien, chinois, anglais, tagalog, russe, thaïlandais, mongol, cambodgien, ouzbek, et japonais). Tél: 1577-1366 (pas d'indicatif téléphonique nécessaire si vous appelez de n'importe quel type de téléphone sud-coréen), Adresse: 3ème étage, Place Centrale, Seosomunno, Jung-Gu, Séoul, Email: wm1366@naver.com ou wm1366@hanmail.net.
  • Ligne d'appel d'urgence (hotline) pour les femmes (여성긴급전화): Tél 1577-1366 (disponible en anglais), Heures d'ouverture: 9h - 21h.
  • Refuge pour femmes de Séoul: refuge pour femmes sans-abri et souffrant d'un handicap intellectuel à Séoul. Sous la direction de soeur Veronica Kim.
  • Korea Legal Aid Corporation (대한법률 구조공단): Aide judiciaire. Propose des conseils juridiques gratuits concernant les harcèlements civils, familiaux et sexuels. Tel 02-3482-0132 (Il n'y aura peut-être pas de personne anglophone disponible).
  • Centre d'aide aux victimes de violences sexuelles de l'Université d'Ajou: Tel 031-219-1745 (Il n'y aura peut-être pas de personne anglophone disponible). Le site internet est uniquement en coréen. Email: helper@ajou.ac.kr
  • Centre de l'inégalité entre les sexes de l'Université d'Hanyang Tél 02-2220-1444, 1783 (Il n'y aura peut-être pas de personne anglophone disponible). Le site internet prétend contenir des informations en anglais et chinois, mais il paraît n'y avoir que du coréen au premier coup d'oeil. Les consulations peuvent se faire par téléphone et en personne.
  • Centre de soutien aux victimes de violences sexuelles de l'Université de Kookmin: Tel 02-910-4231~2 (N'a peut-être pas de personne anglophone disponible). Le site internet est uniquement en coréen. Email: sangdam@kookmin.ac.kr. Les consulations peuvent se faire par téléphone, par email et en personne.
  • Centre de prévention des agressions sexuelles de l'université nationale de Séoul: Tél 02-880-5073 (N'a peut-être pas de personne anglophone disponible). Le site internet est uniquement en coréen. Email: helpyou@snu.ac.kr , un service d'aide en ligne est possible en anglais. Les consulations peuvent se faire par téléphone, par email et en personne.
  • Centre de soutien aux victimes de violences sexuelles de l'université de Yonsei: Tel 02-2123-2118 (N'a peut-être pas de personne anglophone disponible). Le site internet est uniquement en coréen. Email: helpyou@yonsei.ac.kr. Les consulations peuvent se faire par téléphone, par email et en personne.

Note: Un grand merci à Korea4Expats[14] d'avoir partagé une grande partie de ces informations!

Coûts

Liste de ressources supplémentaires

Références

<références />

  1. Global Oral Contraception Availability
  2. Law on Contraceptive Pill Changes
  3. Trends in Contraceptive Use 2015
  4. Trends in Contraceptive Use 2015
  5. Korean Herald
  6. Learning From Korean Family Planning Advertisements of the 1960s-1980s
  7. IPPF South Korea
  8. IPPF South Korea
  9. IPPF South Korea
  10. 건강과대안(Center for Health and Social Change). 2016. 「우리가 만드는 피임사전」 112-113
    http://www.chsc.or.kr/?post_type=book&p=89681
  11. EC Status and Availability, South Korea
  12. Princeton Emergency Contraception Website
  13. Menstrual Cups That Are Made In South Korea Can Be Sold In The US, But Not In South Korea
  14. Korea4Expats: Women Help Centres - Hotlines